La liberté de négociation et d’action collectives

Publié le  mardi 13 mars 2012

La Troïka (UE, BCE, FMI) est en train de détruire la négociation collective dans les pays de la zone euro les plus fragilisés. Plus généralement, depuis des décennies, la négociation collective est de plus en plus vidée de sa substance au nom de la compétitivité et de la modération salariale. Il faut d’urgence réagir et remettre en place une négociation collective libre et axée sur des critères de progrès social, telle que la hausse de la part des salaires dans la valeur ajoutée, la réduction collective du temps de travail, le plein emploi, etc.

PDF - 191.5 ko
La liberté de négociation et d’action collectives

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0