Le titre Pernod Ricard qui pèserait environ 2% du CAC40 est l’un des rares de la bourse française qui soit porté par les spiritueux. On est donc en droit en ces heures de lendemains des fêtes de fin d’années de tabler sur des chiffres records pour ces derniers jours mais il n’en est rien. Le titre a certes gagné un peu plus de 8% au cours de la seconde semaine de décembre à la veille de la Noel, mais est retombé depuis autour de 141$. Les analystes estiment à 3$ environ les dividendes par action pour 2019.
La bonne santé en demi-teinte de Pernod Ricard tranche avec des titres bien plus bénéfiques qui ont connu des gains allant jusqu’à 30%.